Éthiopie : le défi de la numérisation des campagnes électorales
En Éthiopie, les élections législatives et régionales du 21 juin, sont les plus attendues. La campagne électorale a pris fin, mais les acteurs politiques, eux peuvent continuer à communiquer sur les activités grâce notamment à la numérisation de leur calendrier électoral, c'est le cas du parti Ezema. Les jeunes ne lisent pas beaucoup de textes, nous créons des messages courts à partir de nos manifestes et nos politiques souligne Bethlehem Brehanu manager du Parti. À Addis-Abeba, une jeune start-up est à l'origine de la numérisation des activités électorales des partis politiques grâce à son application dénommée Mirchaye qui signifie en langue amharique mon choix. À ce stade, 5 partis ont déjà fait confiance à ses jeunes entrepreneurs qui assurent ne pas utiliser les données personnelles. Addis Alemayehu en est le fondateur, il espère faire la promotion de son application à partir de cette élection et la commercialiser. C'est une nouvelle expérience, mais une fois que nous l'aurons lancée, elle sera plus développée dans les cinq prochaines années. Nous allons impliquer le gouvernement, le public et les organisations gouvernementales afin d'ouvrir la voie à l'engagement numérique pour les partis, le conseil électoral national et pour les jeunes qui pourront ainsi obtenir des informations facilement avec leurs doigts. L'équipe admet que les craintes liées à la protection de la vie privée empêchent de nombreux partis et personnes à télécharger l'application ou encore la recommander. Nous ne collectons aucune donnée, aucun numéro de téléphone, aucun e-mail, aucune connexion personnelle, ce qui rend l'application libre d'utilisation rassure Natnael Mahetem- cofondateur de Ewnet Communications Un individu ne peut pas publier sur l'application, il ne peut que consommer ce qui est publié par les autres. Les fondateurs affirment que cette mesure vise à limiter la propagande explique la correspondante d'Africanews en Éthiopie Coletta Wanjohi , Addis-Abeba L'utilisation de l'application Mirchaye est limitée aux zones urbaines couverte par le réseau internet, ce qui signifie que de nombreuses communes rurales n'y ont pas accès. Mais la jeune équipe d'entrepreneurs éthiopiens misent sur la numérisation des campagnes électorales un moyen important pour les partis politiques de faire passer leurs messages et toucher une population plus jeune et active.