Mohamed Farah lance son sprint vers son dernier rendez-vous olympique
Mo Farah remettra cet été ses couronnes en jeu sur la piste de Tokyo. Le champion britannique d'origine somalienne visera un nouveau titre olympique après ses deux sacres consécutifs sur 5 000 m et 10 000 m. Le natif de Mogadiscio souhaite partager son expérience des grands rendez-vous alors que la préparation des athlètes a été perturbée par la pandémie de la Covid-19. "Beaucoup d'athlètes sont inquiets même si tout le monde veut se rendre aux Jeux olympiques. C'est une expérience unique à vivre. J'ai eu la chance de pouvoir participer à deux olympiades à Londres en 2012, et à Rio en 2016. Aujourd'hui, certains athlètes se posent des questions mais parfois, trop réfléchir n'est pas bon. Il faut simplement donner le meilleur, s'entraîner dur, rester concentré et voir les choses de manière positive. Si la finale de la Ligue des Champions de football a pu se tenir devant autant de monde, cela veut dire qu'on est sur la bonne voie. Il reste du chemin à faire mais nous touchons au but." Légende de l'athlétisme avec ses quatre médailles d'or et ses nombres records et titres de champion du monde, Mo Farah souhaite tenir son rang à Tokyo malgré ses jambes de 38 ans. "Il y a beaucoup de jeunes qui poussent sur 1 500 mètres et 800 mètres. La concurrence est là et la nouvelle génération est prête à prendre le pouvoir. Je suis fier de voir cette relève, voir que des jeunes athlètes ambitionnent de prendre la place que j'occupe depuis de nombreuses années. C'est agréable et motivant même si je ne suis pas encore fini. Ces Jeux représentent ma dernière chance et j'espère pouvoir montrer à tous ce dont je suis encore capable." Sur l'anneau de Tokyo, Mohamed Farah visera une troisième médaille d'or sur 10 000 m . Une performance qui lui permettrait d'entrer définitivement dans l'histoire des Jeux.