Le nageur marocain Hassan Baraka réussit la traversée du lac Baïkal
Ils sont huit nageurs à avoir réussi la traversée de l’immense lac Baïkal en Sibérie. Parmi eux, le Marocain Hassan Baraka. À 34 ans, cet athlète a déjà effectué un tour du monde à la nage. Mais s’attaquer aux eaux froides, voire gelées du lac Baïkal, c’est un défi complètement différent. "Bien sûr, j'adore la nage en eau glacée, c'est la deuxième fois que je viens au Baïkal, la première fois en 2014, et j'ai fait de la nage en eau glacée à Mourmansk, mais le Baïkal est très spécial, et je reviendrai à coup sûr", explique le nageur. Il aura fallu près de 30 h à ces nageurs de l’extrême pour venir à bout de cette épreuve, qui leur a permis de repousser les limites du corps humain. Pour réussir à nager dans ces eaux dont la température dépasse rarement 5 degrés, certains ont dû se forger un physique atypique. L’un des nageurs a par exemple pris 40 kg de gras pour se protéger du froid. D’autres se sont entraîné dans des eaux froides, histoire d’habituer le corps et l’esprit. Le lac Baïkal est la plus grande réserve d’eau douce liquide à la surface de la terre. Il est si pur que son eau transparente permet une visibilité jusqu’à 40 mètres…ce qui lui vaut d’être surnommé la perle de la Sibérie.