La FIFA s'immisce-t-elle trop dans le football africain ?
La FIFA, l’instance dirigeante du football mondial, est responsable des six confédérations continentales de football. L’organe supervise le fonctionnement de l’AFC, de la CONCACAF, de la CONMEBOL, de l’OFC, de la CAF et de l’UEFA. Suite à plusieurs scandales liés à l’univers sportif, la Confédération africaine de football est depuis deux décennies sous le microscope de la FIFA, faisant plusieurs fois l’objet de mesure disciplinaire. Qu’il s’agisse de fraudes sur l‘âge, ou de matchs truqués, la CAF a souvent prêter le flanc aux sanctions de la FIFA. Un comité de normalisation a été récemment mis sur pied par la FIFA. Bien qu‘à l’initiative de la Confédération africaine de football, la prise en main de la FIFA de ce comité de normalisation vient une nouvelle fois illustrer l’omniprésence de l’instance mondiale dans le football africain. Mais la FIFA s’immisce-t-elle pour autant un peu trop dans les affaires de la CAF ? Comme beaucoup d’autres journalistes du continent, Fernand Dedeh, ancien journaliste à la télévision nationale ivoirienne, pense que la CAF devra toujours s’attendre au même type de traitement, tant qu’elle ne répondra pas aux attentes de la FIFA.