"King Chad", le roi du Wakanda, immortalisé
Hommage à Chadwick Boseman. Une immense fresque murale du héros de « Black Panther » trône désormais au cœur de Downtown Disney , le quartier commercial du parc Disneyland en Californie. Chadwick Boseman s’est éteint l’été dernier à l’âge de 43 ans, emporté par un cancer du colon . La nouvelle a dévasté ses fans et secoué le monde du cinéma. Pour l’artiste à l’origine de cette fresque baptisée « King Chad », le "Roi Chad" en référence à son personnage dans les films "Black Panther", immortaliser le super-héros du Wakanda était devenu une évidence. " Chadwick était comme un phare. Il scintillait, comme une lumière, en particulier dans l'univers cinématographique Marvel. Mais il a brillé aussi tout au long de sa carrière. On le voyait rien qu’en le regardant évoluer et faire tellement de projets incroyables que nous avons appris à aimer. Il était ce gars-là qui cherchait sans cesse l’inspiration ", explique Nikkolas Smith . Lui-même malade, Chadwick Boseman rendait visite à des enfants qui luttaient contre le cancer, pour les soutenir et les rassurer. Face à lui, sur la peinture murale, un enfant donc, en blouse d’hôpital et ce lien fort qui l’unit au roi T’Challa, le signe "Wakanda Forever", une image qui restera gravé bien au-delà de ce qu’elle symbolise. " De nombreux parents ont combattu la même maladie avec leurs enfants. Des parents qui ont vu mourir leurs enfants du cancer m’écrivait pour me dire : vous avez dessiné mon fils. C’est mon fils, là avec Chadwick, juste là ", raconte Nikkolas Smith. Apporter de la magie aux enfants hospitalisés, Nikkolas Smith, ancien dessinateur et concepteur pour Disney, l’a fait lui aussi à travers de nombreux projets. Cette réalisation était donc un clin d’œil complice à Chadwick Boseman. Et il en est très fier. " C'est tellement cool maintenant de voir de petits enfants courir vers la fresque de Disneyland et faire le signe de ralliement du Wakanda. C'est tellement beau. Ca me laisse sans voix. Je me suis assis et j'ai regardé les gens pendant des heures évoluer devant ce dessin, le respecter, sourire ou pleurer. Ces moments-là me plaisent, c’est la raison pour laquelle je fais de l’art ", dit-il. Nikkolas Smith dit avoir aussi voulu rendre hommage à la personne qu’était Chadwick Boseman. Quelqu’un qui apportait de l’amour aux gens et un homme courageux. Cette fresque géante était donc destinée à honorer la vie et l’héritage de l’acteur : "Pour nous, il a été et sera toujours T’Challa. Vive le Roi !"