Sudan : accord de coopération avec General Electric
L'accord de la décennie pour le Soudan ? Les autorités ont signé un mémorandum avec la société américaine General Electric (GE) dans ce qui pourrait être l'accord le plus important conclu par le Soudan au cours des trois dernières décennies. Le Premier ministre Abdalla Hamdok prévoit en effet d'augmenter la production d'une centrale électrique à El Fula, dans le Kordofan occidental, pour un coût de 915 millions de dollars US. Khayri Abdul Rahman, ministre soudanais de l'énergie par intérim,  en a partagé les contours : "Dans le cadre des négociations, il est également question de soutenir le secteur de l'électricité par le biais de stations mobiles (unités mobiles de production d'électricité) d'une capacité de 200 mégawatts que nous pouvons généralement utiliser dans les situations d'urgence". GE vise à fournir de l'électricité à environ 600 000 foyers grâce à des turbines mobiles et à la restauration de trois centrales électriques. May Adul Halim, la représentante de General Electric au Soudan, en Libye et en Égypte, a également exprimé quelques mots à la lumière du mémorandum nouvellement signé : "Ce mémorandum est une étape vers une relation à long terme avec le gouvernement soudanais pour donner accès à l'énergie nécessaire et améliorer le réseau de transmission d'électricité, en plus d'améliorer et de moderniser les infrastructures de soins de santé, qu'il s'agisse de dispositifs liés aux radiations, au cœur ou aux tumeurs, ainsi que les unités de soins primaires, en particulier dans les campagnes et dans les villages éloignés des villes". Le peuple soudanais est confronté quotidiennement à des coupures de courant et certaines parties du pays ne sont pas connectées au réseau.