Pape Diouf, la chute d'un géant
Le monde du football, l’Afrique en particulier, pleure encore Pape Diouf décédé le mardi 31 mars 2020 à Dakar, au Sénégal. L’ancien président de l’Olympique de Marseille a été emporté par le Covid-19 et laisse un grand vide dans le cœur des amoureux du ballon rond. Son nom est à jamais inscrit en lettres d’or dans les annales du football mondial. Premier dirigeant noir, et pour l’instant le seul, d’un club d‘élite européen, Pape Diouf a plongé le monde du football dans une profonde tristesse. L’ancien président de l’Olympique de Marseille aura marqué l’histoire du football comme jamais ne l’a fait un dirigeant africain. Et les témoignages après son décès à 68 ans, le 31 mars 2020 à Dakar, des suites du Covid-19, en disent long sur la dimension de l’homme. Une grosse perte pour tous ceux qui se battent pour plus de justice et contre le racisme dans le sport et le football en particulier. Un combat qui a valu à l’ancien journaliste sportif et agent de joueurs le respect de ses pairs et l’admiration de tout un continent. Une fin tragique qui rappelle combien le coronavirus est dévastateur. Et plus le temps passe, plus l’inquiétude grandit. Mais également les interrogations autour de l’avenir du football. Est-il vraiment compromis par cette pandémie de Covid-19 ? Une seule certitude, c’est qu’on vit dans la totale incertitude. Mais les acteurs ont décidé de ne rien lâcher, à commencer l’instance mère, la FIFA dont le président Gianni Infantino se veut rassurant et appelle à faire bloc pour éviter l’effondrement de ce sport qu’il va tenter de sauver à tout prix. Et ce n’est sans doute pas l’argent qui manque à la FIFA, comme l’explique Infantino. Le Covid-19 qui paralyse tout et menace de plus en plus la suite de la saison. En Europe, on s’interroge sur la suite à donner aux compétitions interclubs notamment. Et le spectre d’une année blanche plane et s’accentue au fil des semaines. Et c’est désormais à envisager. La Ligue des Champions et la Ligue Europa pourraient effectivement ne pas aller au bout. Pour la première fois, l’UEFA évoque l’issue tant redoutée par les dirigeants de clubs. Le patron du football européen Aleksander Ceferin a déjà fixé une date butoir au-delà de laquelle il ne serait plus possible de poursuivre la saison.