Sport : lueurs de femmes chez « les hommes »
Un monde dominé par les hommes depuis des lustres. Au fil du temps, le sport a généré plusieurs disciplines dont les épreuves ont été conçues pour s’adapter à la morphologie, à la force et aux intentions des hommes. Le football, le rugby, la lutte et même l’athlétisme ont été largement, mais pas complètement dominés par les hommes. Aujourd’hui, dans ces disciplines, les femmes battent des records, franchissent des limites et assument également des responsabilités dans la prise de décisions majeures lors des événements sportifs. Marta Vieira da Silva, plus connue sous le nom de Marta, est une footballeuse brésilienne .Elle joue pour la Orlando Pride dans la Ligue nationale de football féminin et dans l‘Équipe nationale du Brésil en tant qu’attaquante. Elle est comparée à l’un des plus grands footballeurs. Martha s’appelle le Pelé féminin. Elle a été désignée 6 fois meilleure footballeuse mondiale de l’année par la FIFA, soit un titre de plus que Christiano Ronaldo et Lionel Messi. Avec 110 buts pour le Brésil, Martha a maintenant plus de buts que Ronaldinho et Neymar avec l‘équipe nationale brésilienne. Une autre étoile féminine ; Tirunesh Dibaba, la “destructrice au visage de bébés “ originaire d’Éthiopie. Elle détient fermement le titre mondial et olympique du 10 000 mètres et a remporté cinq titres mondiaux sur piste et cinq titres mondiaux de cross-country. Serena Jameka Williams est une joueuse de tennis professionnelle. Elle a longtemps trôné en tant que numéro un mondial du classement du simple féminin. Considérée comme la meilleure de tous les temps de sa discipline , elle a démontré une puissance athlétique incroyable, à la fois sur le terrain et en dehors. Elle a remporté à plusieurs reprises des titres individuels majeurs en Australie, en France, à Wimbledon et aux États-Unis. Quid de l’arbitrage? En septembre 2017, Bibiana Steinhaus est devenue la première femme arbitre dans l’une des cinq meilleures ligues européennes.Elle a dirigé le match nul d’un but partout entre Hertha Berlin et Werder Bremen. Le week-end dernier sur le continent africain. Jonesia Kabakama de Tanzanie, est devenue la première femme arbitre à diriger un match de CAN masculine. Une première depuis 36 ans. Elle a dirigé le match de la CAN des U 17 du groupe B, entre le Cameroun et le Sénégal. Match nul de zéro but partout, qui s’est déroulé sans soucis majeurs. En France, Stephanie Frappart sera la première femme arbitre centrale à diriger le match de Ligue 1 opposant Amiens à Strasbourg. Elle arbitre des matches de ligue 2 en France depuis 2014. L’annonce de la Fédération française de football fait suite à une demande de la FIFA visant à aider les arbitres femmes qui dirigeront la coupe du monde féminine en juin en France, à se préparer de manière adéquate à la compétition. Le vent du changement dans le sport au cours des années continue de souffler en faveur des athlètes féminines et des sportives qui assument progressivement des rôles majeurs lors d‘événements à dominante masculine.